Home Actu Nadal: Une Decima pour l’Histoire ?

En cette période de Roland-Garros, on ne peut pas passer à côté du Toro, Rafael Nadal. L’espagnol est grandissime favori pour « la Decima » en terre parisienne, un exploit qui s’avérerait historique car aucun joueur n’a remporté 10 fois un même tournoi du Grand Chelem.

Aujourd’hui âgé de 31 ans, « le Matador » est l’un des plus grands joueurs de l’Histoire de son sport, sans aucun doute. Sa légende s’est écrite d’abord sur terre battue, mais on ne peut pas réduire sa carrière à ses exploits porte d’Auteuil. Son talent s’est démontré sur toutes les surfaces au milieu de d’autres « monstres » de la raquette. L’histoire de Rafa a véritablement débuté en 2005 donc, mais le talent, lui, est connu de tous depuis son plus jeune âge. Cependant, sa relation avec le tournoi parisien marquera ses contemporains jusqu’au bout.

NADAL ET LA CONCURRENCE 

Mais quelle valeur prendrait ces 10 victoires sur la surface ocre ? Tout d’abord, il est important de remettre dans son contexte la valeur tennistique de cet exploit. Avec ses 9 trophées, Rafa est le plus grand vainqueur sur un même tournoi du Grand-Chelem. Ses poursuivants sont l’américain Pete Sampras et Roger Federer avec 7 victoires à Wimbledon, suivi de Bjorn Börg à Roland-Garros et Novak Djokovic à l’Open d’Australie avec 6 trophées chacun, Nadal est donc déjà numéro un en la matière.

De plus que cela soit à Roland, le tournoi considéré comme le plus difficile au Monde (dû aux longs échanges créés par la surface plus lente) prouve la difficulté de la tâche accomplie par l’Espagnol depuis maintenant une décennie. En cas de dixième victoire, il serait à 15 levées du Grand Chelem pour être le numéro 2 dans ce classement derrière Federer qui en totalise 18. Il faut se rendre compte à quel point ces 2 joueurs nous ont fait vivre une des plus belle rivalité de l’Histoire du tennis, de l’histoire du Sport même ?

Sans aucun doute. Federer a marqué de son empreinte l’herbe de Wimbledon, Rafa la terre battue de Roland. Il n’y a plus de doute sur le fait que Nadal soit le plus grand terrien de l’histoire, je ne dis pas ça à la seule lecture des statistiques car celles-ci, il faut savoir bien les analyser. Je dis ça surtout par la domination sans partage qu’il a depuis 2005 sur cette surface. Ses échecs ? Roland-Garros 2009, défait en huitième de finale par Robin Söderling, 2015 en quart de finale face à Novak Djokovic et 2016 en déclarant forfait au troisième tour pour cause de blessure. Donc en 12 ans, Nadal c’est : 72 victoires (record) et 2 défaites aux internationaux de France. Rien que ça. Mais sa suprématie terrienne va encore plus loin, ses finales jouées ici, à Paris, ont été exceptionnelles, comme celle de 2008 où il inflige la pire défaite en finale de Grand Chelem de Federer (6/1, 6/3, 6/0), voir celle de 2012 gagnée face à Novak Djokovic contre qui il avait perdu ses 3 dernières finales de GC. Le Matador partira forcément avec un avantage mental, physique et technique face à n’importe quel joueur du circuit sur cette surface, Federer peut en témoigner.

L’EXPLOIT EXTRAPOLÉ AUX AUTRES DISCIPLINES

Ensuite, il serait intéressant de placer cette Decima au-delà de son sport. A quel niveau cet exploit s’installerait dans le spectre plus large du Sport avec un grand « S »?

Encore une fois, tout est relatif et les statistiques ne disent pas tout, car tous les sports ont leurs règles, leurs championnats et leur fonctionnement. Du point de vu des sports individuels, Rafa n’a a rougir devant aucun autre palmarès. Des grands athlètes dominants sur une si longue période, il y en a eu peu. Mais 4 légendes de leur sport me viennent naturellement à l’esprit.

Le premier sportif est Michael Phelps, il a survolé la natation mondiale depuis les Jeux Olympiques d’Athènes jusqu’à ceux de Rio. Mais une de ses épreuves fétiches sort du lot : le 200m 4 nages. L’américain a remporté 4 fois l’or olympique de 2004 à 2016. Une domination de 12 ans dans la discipline donc.

Le second est Usain Bolt avec une suprématie sur le sprint mondial de 2008 à 2016. Certes, la Foudre n’a survolé la concurrence « que » durant 8 ans mais dans le sprint cette longévité est absolument phénoménale. 9 médailles d’or (enfin 8 avec l’annulation du 4*100 Jamaïquain de 2008) sur 3 olympiades, 11 médailles d’or aux championnats du Monde, des records du Monde inégalables, bref, lui aussi a écrasé le sprint mondial.

Le troisième est français. Sans aucun doute, Teddy Riner pulvérise la catégorie des plus de 100 kilos en judo depuis 2007 maintenant avec 8 titres mondiales et 2 Or olympiques. Il mérite, et de loin, le titre de meilleur judoka de l’Histoire.

Enfin, Carl Lewis comptabilise 10 médailles olympiques de Los Angeles 84 à Atlanta 96 dont 9 Or. Mais ce qui est important, ce sont ses 4 médailles d’or de suite au saut en longueur sur une période de 12 ans.

Des comparaisons, j’aurais pu en faire plus, mais la liste serait longue, je m’excuse donc pour Larissa Latynina (gymnastique), Mark Splitz, Paavo Nurmi ou autre Kelly Slater…

NADAL COMME UN SYMBOLE

Les victoires de Nadal aux internationaux de France sont déjà comparables à ces champions, mais la dixième serait tellement symbolique comme l’ont été les 4 médailles d’or olympiques sur une discipline de Phelps ou Lewis. Ce que j’argumente sur Nadal pourrait être comparable avec Federer, car 14 ans entre son premier et son dix-huitièmes Grand Chelem, on atteint des dimensions irréelles. L’enjeu pour Nadal est clair, en cas de victoire durant cette quinzaine, il rentrerait dans la catégorie des poids lourds du sport mondial. Vous savez, ceux qu’on cite 30 ans plus tard à nos enfants et petits enfants car nous avons connu ces champions. Le Majorquin est de cette trempe-là, même en cas de défaite sur ce Roland 2017.

La mission commando de Nadal vient de débuter, car l’enjeu est grand, devenir le maitre incontesté, il l’a déjà fait, mais pouvoir se mesurer aux plus grands de l’histoire tous sports confondus, ça ce serait vraiment fantastique. Le Toro peut devenir un symbole après ce tournoi. Ce qui me réjouit le plus, c’est que nous sommes spectateurs de ce chapitre historique.

A.L

Nadal: Une Decima pour l’Histoire ?
4.5 (90%) 2 votes

Laisser un commentaire

Articles récents

0 9523

A quelques heures du 4ème match des finales NBA 2017, Lebron James s'apprête à...

Coachs Sportifs

Nous vous l'annoncions plus...